MOUVEMENT ALTERNATIF POUR

En mettant l’accent sur les droits violés et opprimés des enfants, cette campagne internationale est constituée d’une sélection de ressources telles que des photos, des articles, des vidéos et plus encore, pour vous aider à mieux comprendre ce qui se passe réellement au Yémen, en Palestine, en Irak, en Iran, au Venezuela, en Syrie, au Bahreïn, au Nigéria, chez les Rohingya et au Cachemire. Y a-t-il vraiment une guerre ou un conflit pour des raisons religieuses ou ethniques ? Ou bien s’agit-il de génocides provoqués par des pays impérialistes qui, dans leur course néocolonialiste, cherchent à cacher leurs véritables intérêts géopolitiques, des génocides au cours desquels d’innombrables vies innocentes ont été perdues?

La campagne a plusieurs objectifs:

1. Rendre visibles les atrocités, l’oppression et le génocide subis par le peuple du Yémen, de Palestine, de l’Irak, de Syrie, les Rohingya et au Cachemire, en particulier leurs enfants.
2. Sensibiliser et rendre viable la prise de conscience et les actions concrètes d’aide internationale qui fournissent un accompagnement des secteurs opprimés par l’Empire d’Occident.
3. Délégitimer le discours officiel créé par la soi-disant communauté international, qui vise à montrer comme des terroristes à des personnes innocentes qui luttent pour maintenir leur identité, leurs ressources et leur indépendance.
4. Clarifier les vrais motifs, les vrais auteurs et les vrais crimes exécutés.
5. Demander justice et réparation devant les tribunaux correspondants.

La campagne #AntisionismeNestPasAntisémitisme est un guide pour éclairer des doutes sur un sujet qui devrait être une priorité pour tous les demandeurs de justice du monde, la défense de la cause palestinienne. Depuis début 2016, le débat sur les droits des Palestiniens est sérieusement menacé, car les critiques d’Israël et de son idéologie fondatrice, le sionisme, ont été faussement présentées comme antisémite. À travers une série de matériaux, cette campagne cherche à fournir des éléments contre ceux qui cherchent à faire taire les voix anti-Israël et antisionistes.

La campagne #LibérezZakzaky a été lancée en décembre 2015, initialement avec un rapport envoyé aux Nations Unies, puis en ajoutant une série d’articles, de lettres, de rapports, de conférences et un accompagnement, exigeant la libération immédiate du dirigeant Nigérian Ibrahim Zakzaky, son épouse et des centaines de partisans du Mouvement islamique du Nigéria, qui restent jusqu’à ce jour injustement, illégalement et arbitrairement détenus par le Gouvernement. Le président Buhari est sourd à la fois aux revendications de la communauté internationale des droits de l’homme, ainsi qu’à un arrêt rendu par la Cour suprême de justice dans son propre pays, qui a ordonné la libération immédiate du clerc. En décembre 2016, nous avons soulevé une demande de justice pour le massacre de Zaria devant l’ONU et on a également demandé que la décision de la Cour suprême soit respectée, car il s’agit d’un outrage flagrant et une violation de l’État de droit et du droit international. À travers cette campagne nous cherchons à rendre visible le degré d’oppression, d’injustice et de violation des droits élémentaires souffert par nos frères et sœurs aux mains du gouvernement génocidaire de Nigeria, ainsi qu’exiger la vérité, la justice et la réparation.